Présentation

  • La sixième : du cycle 3 au cycle 4

Dans le cadre de la réforme, la sixième apparaît clairement comme une continuité de ce qui se fait au niveau du CM1 et du CM2 en étant intégrée pleinement au cycle 3. Les compétences sont donc évaluées sur l’ensemble des 3 ans. A Sainte Thérèse le lien primaire/collège est donc constant grâce à l’investissement de tous les enseignants qui travaillent ensemble pour la réussite de chacun.

A Sainte Thérèse, la sixième continuera d’être une classe d’adaptation, puisque les élèves intègrent le collège et font face à un nouveau rythme de travail, et sera aussi une classe de préparation à l’entrée dans le cycle 4.

Ainsi, la sixième est une étape importante pour les élèves qui peut être vécue comme difficile, et, à Sainte Thérèse, une attention particulière est donnée au risque de décrochage. Dans ce cadre, l’Accompagnement Personnalisé (AP) sera notamment présent en français, en mathématiques et en langues vivantes.

  • De la cinquième à la troisième : du cycle 4 au lycée

Dans le cadre de la réforme, le cycle 4, correspondant aux niveaux 5ème, 4èmeet 3èmefait apparaitre de nouvelles exigences. Le rythme de travail est plus soutenu et les compétences sont évaluées tout au long du cycle.

De plus, à Sainte Thérèse, nous donnons une importance particulière à l’entrée au lycée. Ainsi, en dehors du forum des métiers qui vise à prendre conscience des enjeux de l’orientation et des exigences de métier, nous mettons en place, dès la quatrième, des devoirs sur table (DST) qui visent à bien préparer les élèves à cette étape, à ce nouveau rythme.

Enfin, tout au long du cycle 4, les élèves auront toujours de l’AP afin de continuer le travail fait durant le cycle 3 mais ils auront aussi des Enseignements et Pratiques Interdisciplinaires (EPI) afin de travailler sur des projets. Vous trouverez ci-après les contenus de ces EPI.

La réforme du collège dans ses grandes composantes et ce qui se vit à Sainte Thérèse

Ce qu’il faut retenir :

La réforme du collège qui se mettra en place à la rentrée 2016 donnera aux élèves une quotité horaire égale de cours hebdomadaires, soit 26h par semaine.

 

Toutes les informations sur ces 26h en cliquant

Dans ces 26h sont compris des enseignements complémentaires (3h par classe en 6ème et 4h par classe à partir de la 5ème) pour l’accompagnement personnalisé ou encore le travail autour des EPI (Enseignement et Pratiques Interdisciplinaires) à partir de la 5ème.

A cela s’ajoutent des enseignements de complément (2h45 rentrée 2016/3h à la rentrée 2017) qui permettent de mettre en place des dédoublements mais aussi de garder le latin à partir de la 5ème.

Enfin, mis en place progressivement depuis la rentrée 2015, quatre parcours éducatifs (Avenir, de Santé, d'Éducation artistique et culturelle, Citoyen) permettent de suivre le travail de l'élève dans ces différents domaines tout au long de sa scolarité.

Qu'est-ce qu'un parcours éducatif ?

Pour appréhender le concept de parcours dans toutes ses dimensions, il est nécessaire d'envisager les deux acceptions possibles du terme « parcours ».

Il y a d'une part le parcours du point de vue de l'établissement, celui qui fait l'objet d'une programmation intégrée à l'organisation pédagogique du collège ou du lycée. Il s'agit du chemin que l'on souhaite que les élèves empruntent. Il y a d'autre part le parcours du point de vue de l'élève, celui qu'il vit effectivement de façon personnelle et qu'il s'approprie progressivement.

Le parcours éducatif s'inscrit dans un curriculum.

À l'école, au collège ou au lycée, la démarche curriculaire prend appui sur les programmes et sur les différents dispositifs pédagogiques mis en place (accompagnement personnalisé, enseignements d'exploration, périodes de formation en milieu professionnel, etc.) Au collège, le socle commun de connaissances, de compétences et de culture constitue en outre un cadre de référence primordial pour la mise en œuvre des parcours.

La notion de parcours éducatif intègre ainsi l'idée d'une acquisition progressive de connaissances et de compétences qui s'accumulent tout au long du cheminement de l'élève, un cheminement dont le principal moteur doit être l'élève lui-même. Son accompagnement par toute l'équipe pédagogique doit lui permettre à la fois de structurer ses acquis et de s'approprier son propre parcours. Cette appropriation pourra ainsi contribuer à donner au parcours sa dimension individuelle.

Les parcours en détail en cliquant